Prendre le temps, de jouer avec les mots

Cécile | Jacques
Ma vie ? Une course permanente pour arriver à tout faire, un agenda qui déborde et des rendez-vous où je suis souvent en retard ! Mes trois enfants et mon mari me reprochent de dire oui à tout et ils n’ont pas tort…

Bref, je n’allais pas m’engager dans une nouvelle association et pourtant l’envie d’aider autour de moi me titillait. Pas que moi d’ailleurs, Lucie, ma fille aînée de 14 ans, se posait la question d’aider des enfants en difficultés scolaires et je trouvais l’idée sympa, car j’avais fait la même chose à son âge.

C’est elle qui m’a parlé de Welp pour la première fois. Toujours curieuse des nouveaux sites qui sortent, je regarde une première vidéo d’explication, puis la carte qui montrent les annonces près de chez nous.

Je repère celle de Jacques qui cherche un partenaire de Scrabble et qui réside dans une maison de retraite dans le 13ème arrondissement de Paris, pas loin de chez nous. Ça tombe bien, j’adore le Scrabble et je joue en ligne tard le soir avec mes copines… Je me dis que ça doit être possible d’y aller le week-end. Lucie est partante pour venir le voir avec moi (ça me permettra de lui montrer que ce n’est pas drôle de vieillir, ni de vivre dans une maison loin des siens). Très vite j’ai un retour de Sabrina, l’animatrice de la résidence du Parc, ravie que quelqu’un se propose. Le rendez-vous est calé au dimanche suivant et Lucie est très excitée !

Bon j’avoue que j’aurais préféré une femme parce que je me sens plus à l’aise, n’ayant pas trop connu mes deux grands-pères. On fait la connaissance de Jacques et on tombe vite sous le charme car il a toute sa tête et un sacré sens de l’humour, malgré une vie qui fait froid dans le dos. Avec sa fille Mélanie qui vit au Canada et qui l’a placé en maison de retraite suite au décès de sa femme, il a dû quitter toute sa vie et il n’a pas vraiment d’amis dans la résidence. On lance la partie de Scrabble, il est super doué ! Et pourtant, je me défends aussi pas mal à coup de «wu», «kan», «qin», «qat» et autres mots que seuls les fans de Scrabble connaissent. On se quitte au bout d’une heure trente et je lui promets de revenir.

Depuis, je viens de temps en temps faire une petite partie et papoter, toujours avec Lucie d’ailleurs, c’est devenu notre truc à toutes les deux. Quelque fois je culpabilise un peu, parce que je viens quand ça m’arrange et je le préviens juste une heure avant, mais Jacques est toujours partant et comme il dit « mon agenda est totalement vide ». Pour moi c’est pas vraiment un effort parce que j’aime vraiment jouer au Scrabble et que je passe aussi un moment avec ma fille. À chaque fois, je me dis qu’il y a d’autres personnes dans la résidence qui auraient aussi besoin de compagnie. Si seulement je pouvais me dédoubler !