Pour une quatrième saison, l’Etablissement Français du Sang (EFS) lance sa campagne #MissingType du 4 au 16 janvier. M_gicm_m_n se greffe aussi au projet. L’occasion de faire disparaître les lettres A, B, O, pour inviter chacun à avoir comme première résolution 2021 de faire un don du sang ! Parce que certaines lettres ont plus de pouvoir que d’autres.  

La campagne #MissingType

L’opération MissingType a pour objectif d’encourager les anonymes, marques, organisations, médias, indépendants à promouvoir le don du sang. Du 4 à 16 janvier, tout le monde est convié à faire disparaître les fameuses lettres A, B et O de leur logo. Vous pouvez aussi relayer votre implication grâce au #MissingType, ou encore inviter vos collègues à remplacer les formules de politesse de leur mail pro par un groupe sanguin : A+, O+, AB-… Chaque initiative compte !

Pourquoi est-il important de donner son sang ?

De nos jours, il n’existe aucun traitement ni médicament qui puisse se substituer au sang humain et aux produits sanguins labiles (produits à usage thérapeutique issus de don du sang). « Le don de sang permet de soigner plus d’un million de malades chaque année en France. », explique l’EFS dans un article sur l'importance des dons. Les produits sanguins sont ainsi utilisés soit après une situation d’urgence, comme un accident, soit pour répondre à des besoins chroniques, comme dans le cas de maladies du sang ou cancers. Par ailleurs, ils sont employés pour fabriquer des médicaments à l'usage des grands brûlés et des malades en réanimation notamment. « Aujourd’hui, plus de 200 maladies sont ainsi traitées avec des substances produites à partir du plasma. » détaille l’EFS.  Pour subvenir à tous les besoins, il faudrait 10 000 dons du sang par jour en France.  

Qui peut donner son sang ?

Donner son sang sauve des vies, est indolore et anodin, et ne prend que quelques minutes. Il n’y a donc (presque) aucune excuse pour ne pas se lancer ! Il vous faut simplement correspondre au profil du donneur. A savoir : avoir entre 18 et 70 ans, peser plus de 50 kilos, ne pas être enceinte ou avoir accouché récemment, ne pas avoir été tatoué ou percé depuis moins de 4 mois, et être en bonne santé ! Du côté des hommes homosexuels, le délai d’abstinence qui était jusqu’ici de 12 mois est réduit à 4 mois depuis le 1er février 2020. Enfin, il existe des contre-indications.

Tout est détaillé sur le site de l’Etablissement Français du Sang. Alors, pensez-y pour débuter l'année.  A + !