Ces derniers jours les journalistes nous ont proposé des sujets positifs autour de la solidarité. De quoi réchauffer le cœur des Français et nous sommes fiers de faire partie de leur sélection « actu positive ». Ils ont vu juste car la solidarité fait partie des préoccupations des Français aujourd’hui, des welpers ont alors partagé leurs expériences devant la caméra pour vous.

 

Vous avez pu écouter Marie Treppoz, la fondatrice de Welp, sur le JT de TF1.

Elle nous rappelle le concept clef de Welp : ici, on ne paie pas pour un cours. On offre de son temps autour de nos centres d’intérêts et de nos talents. :) Dans le reportage nous rencontrons Morgane, étudiante en art, qui partage sa passion pour le manga avec Tony et Eglantine en leur offrant un cours de dessin. Pour elle, c’est une nouvelle façon de faire du bénévolat et elle se sent utile.

 

 

Nous avons aussi été le coup de cœur des Maternelles.

Elsa Grangier, la journaliste, est fan des welpers et ça se voit. Elle cite Théodora qui adore les enfants et qui veut dépanner des parents, Christophe 35ans qui propose de vous initier à la photographie ou encore Benjamin qui aide les gens à créer leur entreprise. 

 

 

Welp passait aussi sur France Inter !

Dans son émission  « L’esprit d’initiative », Emmanuel Moreau annonce que le bénévolat pour les jeunes c’est désormais possible grâce à Welp. Avec Marie Teppoz, ils discutent de petits musiciens venus donner un concert pour les résidents d‘une maison de retraite. Ils parlent aussi des apprentis d’Auteuil avec l’opération cartable solidaire à la rentrée des classes qui avait pour mission d’offrir des fournitures à des enfants défavorisés. Et enfin, Marie raconte l'histoire touchante d’un petit garçon de 13 ans venu donné un cours de percussions à une dame désireuse d'apprendre à en jouer car elle s'est rendue compte que son enfant autiste réagissait au son de ces instruments.

 

 

Nous avons aussi eu droit à une apparition dans le JT de M6 (21").

Le reportage se déroule dans les rues parisiennes où nous avons suivi Valentine, étudiante, sur la terrasse d’un café. Elle y donne un cours de français à Adis, une Américaine expatriée qui vient d’arriver dans la capitale. Valentine est très contente de ce moment partagé, elle nous parle de son plaisir de faire des rencontres. Adis de son côté, nous fait part de son expérience et c’est avec un grand sourire qu’elle nous la raconte. C’est sans contre partie et chacune y trouve son compte !

 

 

Pour mettre à profit votre temps libre pour les autres, c’est simple : welpez !  

Vous verrez, c’est si bon d’aider.