Avec l’avancée en âge, de nombreux seniors se retrouvent isolés socialement. Qu’il s’agisse d’éclatement familial, de précarité économique ou encore de veuvage, la solitude peut avoir de lourdes répercussions sur le moral et la santé des personnes âgées.

Alors, comment lutter contre le phénomène, en particulier pendant cette période de confinement ?

 

  • Isolement des seniors : causes et dangers

L’arrivée en retraite constitue un bouleversement de vie. Si le changement de statut permet à de nombreuses personnes de réinventer leur quotidien et de se consacrer pleinement à leurs passions et à leurs proches, elle peut, pour d’autres, être synonyme d’isolement. Baisse des revenus, perte des habitudes et des liens étroits tissés avec son entreprise et ses collègues pendant de longues années, le départ à la retraite n’est pas toujours vécu de façon positive. Touchés par la fragilité financière, certains seniors se voient contraints de composer et de restreindre leurs dépenses afin de joindre les deux bouts. Difficile dans ces conditions d’investir dans des loisirs voire même de se déplacer. C’est l’ensemble des liens sociaux qui s’en trouvent impactés.

L’éclatement familial, avec les enfants qui déménagent, parfois dans une autre région, ou encore la douloureuse perte de son conjoint, sont l’une des causes profondes de l’isolement de nos aînés. La solitude peut également être liée à la situation géographique de sa résidence. C’est le cas par exemple lorsque l’on vit dans un hameau isolé en milieu rural. Avec l’âge, de nombreux seniors sentant leurs réflexes diminuer ont tendance à moins utiliser leur voiture.

Or, la solitude n’est pas sans conséquences pour les personnes âgées. Elle entraîne généralement une baisse de l’activité physique ainsi que des troubles de l’humeur –stress, anxiété et dépression– qui se répercutent sur l’état de santé psychique et physique des aînés. Fatigue chronique, problèmes de sommeil, migraines mais aussi altération des fonctions cognitives et perte d’autonomie sont des symptômes fréquents de l’isolement. Des pathologies telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires ou certaines démences ont tendance à se développer. C’est pourquoi il apparaît primordial de recréer du lien.

 

  • Recréer du lien et favoriser l’entraide quand on est senior

De nombreuses initiatives permettent de créer du lien à tout âge et pour tous les budgets.

Si certains profitent de la fin de vie professionnelle pour se rapprocher géographiquement de leur famille, d’autres décident de s’investir dans le milieu associatif ou caritatif. Intégrer un centre de loisirs ou un club du troisième âge permet également de pratiquer des activités physiques et intellectuelles régulières tout en favorisant les rencontres. Pour les personnes en perte d’autonomie, avoir recours à des services à domicile permet d’obtenir une aide précieuse dans les tâches de la vie courante tout en redynamisant le quotidien. Intégrer un logement spécialisé, comme par exemple une résidence services ou une MARPA (Maison d'Accueil et de Résidence pour Personnes Agées) permet de vivre au contact d’autres personnes âgées tout en conservant son indépendance.

Pour les seniors aux ressources modestes ou bien trop éloignés de leur famille, des initiatives simples, au niveau local, permettent de redynamiser le tissu social. Ainsi de nombreuses plateformes et applications numériques connectent les personnes d’un même territoire. Des services bienvenus en cette période de confinement où de nombreuses personnes âgées se retrouvent coupées du monde en raison du risque accru que leur fait courir le Covid-19. C’est le cas de notre plateforme d’entraide Welp qui permet de mettre des personnes vivant sur un même secteur en relation. Les uns proposent de se rendre utile en apportant de l’aide. Il peut s’agir de faire les courses, de réaliser de menus travaux, de prêter du matériel, de donner des cours particuliers ou encore de garder un enfant… Les autres demandent quant à eux des conseils, un coup de main, de l’aide régulière ou simplement des visites de courtoisie afin de rompre la solitude. L’outil est gratuit et très simple à utiliser.

 

  • Œuvrer pour la fin de l’exclusion numérique

En cette période exceptionnelle de confinement, force est de constater que le numérique et l’accès à Internet est capital pour maintenir un lien social.

Ce monde « hyperconnecté » dans lequel nous vivons creuse davantage l’isolement des seniors et la crise sanitaire actuelle accentue ce constat. Il apparaît de ce fait primordial de faciliter l’accès au numérique des seniors, de rendre plus accessible l’achat du matériel et de former à sa prise en main.

Il pourrait être intéressant d’installer plus de postes informatiques au sein des logements spécialisés pour personnes âgées. On a vu l’afflux de dons de tablettes dans les EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ces derniers jours afin que les résidents puissent garder le contact avec leurs proches, ce qui reflète l’absence du digital au sein de ces structures.

 

Source : https://www.bonjoursenior.fr