Café suspendus et repas en attente : une tradition de solidarité qui se propage

 

Peut-être avez-vous déjà aperçu la mention “café suspendu” en allant boire votre café ? Ou peut-être avez-vous déjà lu chez votre boulanger qu’une baguette était “en attente” ? Le phénomène est encore marginal mais commence à se développer. 

Le principe est simple : Commander un produit (baguette de pain, café etc.) et en payer deux, un pour vous et un autre pour un client démuni qui en fera la demande. 

Cette vieille coutume napolitaine est aujourd’hui célébrée dans le monde en entier. En France plusieurs commerçants ont importé ce concept d'Italie et proposent à leurs clients d'offrir un café ou une baguette à un inconnu dans le besoin. 

Ce principe se décline dans différents commerces. Ainsi " le fromage suspendu" est proposé par un fromager à Montreuil.  «Je voulais permettre aux plus démunis de se nourrir sans être obligés de faire la manche, en gardant leur dignité», explique le fromager. Il affirme que cela permet de créer des actes solidaires de proximité.

Des restaurants se ralient à la cause en proposant des repas en attente, cette vague de solidarité permet de venir en aide aux plus nécéssiteux !

Une application a été créé en faveur de ce phénomen, la carte de solidarité. Le concept se base sur une pratique bien courante : la carte de fidélité. Vous en avez certainement une chez quelques enseignes que vous fréquentez plus ou moins régulièrement. Vous payez dix menus, et le onzième est offert. Et bien pour la carte de solidarité, c’est la même chose, sauf qu’au lieu de manger vous-mêmes votre repas offert, vous le cédez à quelqu’un dans le besoin.

Vous pourrez donc demander à votre commerçant préféré s'il connait ce principe et s'il compte l'appliquer. Sait-on jamais ;)