Coronavirus : qu’est-ce qui change dans la vie quotidienne des Français ?

À une semaine du printemps la France est passée au stade 3 de l’épidémie du Coronavirus, celui par lequel l’Etat tente de ralentir la propagation de la maladie sur le territoire.

Depuis, plusieurs mesures de précaution ont été mises en place :

  • les « lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays » ont fermé ;
  • les transports longue distance ont été réduits ;
  • les écoles sont fermées ;
  • le travail à distance est privilégié dans l’entreprise ;
  • Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du 17 mars à 12h pour quinze jours minimum.

 

…et comment va changer notre société après ?

Chaque année la Groupe IFOP reconduit une enquête sur les valeurs et les modes de vie auprès d’un échantillon national représentatif de 2000 Français. Il apparaît évident que certaines tendances sont susceptibles d’être amplifiées à cause de l’épidémie. Voyons-les de près :

1/ les Français vont se concentrer sur ce qui est vraiment important pour eux  : en 2019, 73% des Français avaient exprimé leur envie de revenir à l’essentiel, mais cela n’ était pas possible pour le manque du temps.  Le confinement donne maintenant l’occasion de rattraper le temps perdu, de trouver des moments rien qu’à eux, d’avoir aussi plus de temps disponible pour leur foyer et les proches. Pour ceux qui sont confinés en compagnie cela offrira l’occasion de se rapprocher (ou le contraire.. ). Mais même à distance les Français auront le temps pour reprendre contact avec ceux qu’ils aiment : les messages et les appels vidéo entre proches sur Facebook ou Whatsapp se multiplient déjà ;

2/ les consommateurs font plus attention dans leurs achats, ils cherchent les meilleurs prix et prennent plus de temps pour se décider…la consommation se rationnalise mais attention, une fois finie la crise sanitaire, les Français auront très probablement une envie énorme de se défouler et rattraper après des semaines de privation. On risque d’assister à ce moment là à une vague d’hyperconsommation.

3/ la « e-Life » et la dématérialisation vont connaître une énorme avancée au sein des foyers confinés : du e-commerce (Netflix, Deezer, Amazon…) aux é-conférences  , en passant par les réunions à distance, le télétravail, l’éducation à distance, etc… Cependant il est possible qu’à la fin du confinement les Français auront tellement envie d’être ensemble et retrouver leurs proches que l’on assistera à un boom des rassemblements et des contacts sociaux.

4/ le travail pourrait changer : le télétravail va connaître une croissance importante pendant la période de confinement et pourrait s’imposer comme une façon normale de travailler post crise sanitaire.

5/ la conscience écologique qui s’affirme de plus en plus depuis les 2-3 dernières années sortira fortifiée de cette crise.  42% des Français pensent que notre civilisation va bientôt disparaître, du coup l’on fait de plus en plus attention aux conséquences que pourraient avoir sur la santé les produits que l’on achète.

6/ la demande de collectif va s’amplifier : depuis des années la diffusion d’internet a contribué à isoler de plus en plus virtuellement les gens malgré leur proximité physique (plus de technologie, moins de relations humaines).  Avec le confinement on assiste à l’effet contraire : les gens sont physiquement isolés mais virtuellement ensemble. Il y a un gran besoin d’être connecté aux autres. La demande de collectif  existe et est de plus en plus affirmée. Preuve en est qu’une enquête de Sociovision a montré entre 2014 et 2019 le mot ‘solidarité’ parmi les mots dont le nombre de citations a le plus progressé sur une liste de 22 mots. Dans le même temps des mots plus individuels comme « plaisir » ou « réussite » avaient baissé. Il y avait le sentiment que les valeurs de solidarité perdaient du terrain et qu’il fallait les défendre.

Garde des enfants, sortie à la pharmacie, courses de dépannage déposées sur le palier pour les plus âgés.. Partout en France des affiches apparaissent dans les halls d’immeubles pour aider les voisins. Les habitants sont les acteurs de cette crise sanitaire.. N’hésitez pas à welper les demandes et propositions d’aide ainsi qu’à en poster de nouvelles. Luttons ensemble contre l’isolement en cette période difficile tout en faisant attention à suivre les recommandations du Gouvernement.

Welp souhaite bon courage à tous et vous invite à rester positifs : TOUT IRA BIEN !